Starting Blocks Magazine

Le magazine pour la promotion des pépites de l’entrepreneuriat

Accueil > À la Une > #8et9Juin2017 : AFROBYTES, l’événement incontournable de la Tech (...)

#8et9Juin2017 : AFROBYTES, l’événement incontournable de la Tech africaine.

jeudi 13 juillet 2017, par Nina

Ces jeudi et vendredi 9 et 10 juin se tenait l’incontournable rendez-vous annuel des pépites de l’entreprenariat africain.

ici le titre de la photo (si besoin)
ici la légende de la photo (si besoin) Integer posuere erat a ante venenatis dapibus posuere velit aliquet. Crédits photo: Carla Biancarelli / Starting Blocks Magazine

Situé au cœur du Medef, l’antre du patronat français, la conférence annuelle Afrobytes, a une nouvelle fois réuni les acteurs majeurs de la Tech mondiale, avec un objectif : faire le pont entre la Tech africaine et européenne.

Et c’est dans le 7e arrondissement Paris que se sont rencontrés des entrepreneurs du monde entier, des intervenants, des journalistes et des organisateurs sur motivés à l’occasion de cette 2e édition.

Fondée par deux maîtres de l’entreprenariat, Haweya Mohamed et Ammin Youssouf, Afrobytes est avant tout un concept fort : Un lieu de rencontre entre différentes cultures, corps de métier, et univers, mais un engagement commun : faire partager aux yeux du monde les pépites du continent africain.

Au programme de ces deux jours d’événement, des activités sur le thème du progrès et du développement et des conférences rondement menées par des entrepreneurs passionnés qui se succèdent à un rythme effréné, et répondant avec plaisir aux grandes problématiques actuelles du continent africain :

« Comment connecter les consommateurs africains et les marques ? » « Faire de l’Afrique, un acteur global de la mode », « Comment fidéliser les clients, comment attirer les consommateurs ? ».

Au cœur de cette seconde édition, le comportement du consommateur et la fidélisation du client sont des sujets récurrents et constituent de réels enjeux pour le développement du continent. C’est dans l’auditorium du Medef, confortablement assis dans des fauteuils et surplombant la scène que nous retrouvons FATOUMATA BA du site de vente en ligne JUMIA & CHRIS FOLAYAN de Mall for Africa, plateforme d’e-commerce. Les deux entrepreneurs se sont adonnés à l’exercice phare de la journée, dialoguer et partager leurs expériences devant une assemblée attentive et désireuse d’approfondir leurs connaissances.

« L’e-commerce est l’enjeu numéro 1. Il faut attirer les consommateurs à s’ouvrir vers les marques internationales. À oublier leurs peurs, et à essayer de s’ouvrir à un nouveau mode de consommation, un nouveau marché. Pour l’instant, il y a une peur de l’inconnu, de la fraude notamment qui a trop souvent été associée à l’Afrique. Les consommateurs sont réticents à donner leurs informations personnelles en ligne. Le but est donc de les rassurer, en simplifiant le processus d’achat. Casser les codes, et changer cette image en instaurant un climat “no risk”, pour que les consommateurs puissent acheter en toute sécurité et fiabilité. »

Un rassemblement qui a pour but de faire découvrir les trésors d’un continent parfois sous-estimé, comme nous l’explique Ammin Youssouf un des fondateurs d’Afrobytes.

« L’Afrique regorge de ressources inexplorées. C’est un continent qui a soif d’apprendre et qui est prêt mentalement et matériellement à se développer. Il y a énormément de richesses à exploiter. Aujourd’hui, on peut proposer des collaborations avec des entreprises étrangères, et on peut mettre des entrepreneurs africains sur le devant de la scène mondiale. Il est primordial de mettre en avant une Afrique ambitieuse, forte. Il faut casser l’image que véhiculent les médias étrangers, et les ONG qui ne montrent qu’une infime partie de ce continent. Nous ne sommes pas que famine, pleurs et pauvreté.

Et c’est ce qu’on veut faire transparaitre aujourd’hui à travers cet événement. »

Et si le chemin semble être encore long, l’ambition, elle, n’a jamais été aussi forte. Haweya Mohamed, la seconde tête pensante de ce projet semble catégorique : le continent africain n’est pas une option, mais bel et bien une stratégie d’avenir à l’échelle mondiale.

« Ce n’est pas seulement un message, c’est aussi un engagement. Aujourd’hui, on a réussi à réunir sous le même toit le meilleur de la Tech africaine. En faisant cela, on parle aussi de l’Afrique autrement, parce que l’Afrique ce n’est pas seulement la famine et la corruption, donc c’est également une manière pour nous de raconter l’histoire d’une Afrique qui fonctionne.

À travers Afrobytes, on souhaite faire le lien entre la diversité économique dont jouit l’Afrique et l’Europe. Car aujourd’hui, on a tendance à privilégier l’Asie et les USA alors qu’à quelques kilomètres, nous avons un continent qui parle anglais, qui parle français, et qui se lève à la même heure que nous. C’est un pont qu’on souhaite créer et qui se matérialise à travers cette conférence. »

Mission accomplie. Afrobytes se pose une nouvelle fois comme un hub incontournable de l’innovation africaine et mondiale. Bien plus qu’un rendez-vous annuel, c’est surtout une prise de conscience sur les vastes opportunités que peut offrir le nouveau consommateur africain. Véritable market place, Afrobytes réussit à nouveau le pari de réunir le meilleur de la Tech africaine le temps de quelques jours dans la capitale française.

Et pour les absents de l’édition 2017, l’organisme revient l’année prochaine pour une 3e édition.

Portfolio